Racines, Chapitre 3 : Le Combat
dans
Racines

Quel plaisir, pour l’équipe de ce nouveau chapitre et pour moi, de vous présenter « Le Combat » du projet Racines. J’attendais tellement de photographier cet instant qui repoussait quelques limites que j’ai eu envie de partager avec vous la préparation du shooting.

La Genèse

L’idée de départ de ce nouveau chapitre était de mettre en avant deux êtres en plein combat. Etant en Aveyron, je voulais y retrouver cette période où deux cerfs s’affrontent jusqu’au brâme du triomphe. Plus cela me semblait sympa, plus l’étincelle qui aurait pu servir de suite au chapitre 2 s’éteignait.  « La Terre » met en évidence le réveil de la nature. Elle renaît de ses cendres, prête à reconquérir la terre.
Il fallait donc amener la nature à se révéler aussi à elle-même dans le combat. Si l’homme l’a meurtrie dans sa chair, elle est aussi parfois dangereuse pour elle-même. Si la symbolique du brâme du cerf était toujours présente, j’ai repensé un jour à cet arbre qui se faisait étouffer par une racine. Elle se nourrissait de lui. L’idée était là.

 

Un combat pour un autre

Lorsque vous visionnerez « Le Combat », deux forces de la nature s’affrontent jusqu’à la mort. Enfin presque… rappelez-vous que la nature est bien faîte et qu’elle se remet vite dans l’ordre pour mener à bien son objectif.  J’en ai déjà trop dit, il est donc temps de vous installer confortablement devant un bon écran, du bon son et si possible dans l’obscurité. Optez pour le plein écran et la HD de votre lecteur YouTube et cliquez sur play !

Les limites du combat

Les difficultés du chapitre 3 de Racines étaient multiples : le manque de temps, le peu de moyen, la mise en scène du combat et le sang.  Malgré cela, j’espère que vous conviendrez que le résultat n’est pas si mal !
Une seule rencontre avec Stephane et Igor pour les informer du script et trouver en dernière minute celle qui incarnera la bonne conscience de la nature. Ce personnage n’était pas prévu au départ et finalement devenu tellement essentiel. Morgane s’est alors proposée le matin même du shooting. Un exploit, sinon, il fallait changer tout le scénario !
Et puis il ne fallait pas compter sur des effets spéciaux, mais je voulais que ce soit crédible pour que les émotions soient au rendez-vous. Il a donc fallu jouer les apprentis cuisiniers pour fabriquer le sang et atteindre un certain réalisme. Enfin, grâce aux talents de comédien d’Igor et des idées de Stephane, nous avons pu mettre en scène le combat. Violent et douloureux à l’écran et une bonne partie d’amusement lors des prises de vue ! Je donne une mention spéciale à Igor pour son arme/bouclier en écorce de bois qu’il a fabriqué sur place. Et une autre pour Stephane qui frappe réellement ce bouclier de bois pour qu’il explose devant l’objectif. Il n’y avait qu’une seule prise possible et nous l’avons fait ! Un grand moment.

Les coulisses de Racines

Remerciements

Je souhaite remercier Morgane, Stephane et Igor pour avoir aussi bien jouer leur rôle. Des poses jusqu’aux expressions, je ne pouvais espérer mieux.
Un grand merci à Sylvie Noyer pour la coiffure guerrière qu’elle a minutieusement tressée pour Stephane.
Merci à Céline de l’institut Ô Monde des Douceurs pour m’avoir prêté les produits et les outils me permettant de m’improviser dans le make-up !
Et enfin merci à tous de suivre le projet Racines avec lequel je fais de plus en plus corps. N’hésitez pas à commenter et à partager votre regard sur la lecture de ce nouveau chapitre.

A très bientôt pour le prochain chapitre !

Tout droit réservé © Franck Tourneret Photographe

Commentaires

error: Contenu protégé